La vie, les publicités et les réseaux sociaux ont tendance à nous pousser à toujours surconsommer, toujours acheter plus et susciter un besoin qui n’en est pas réellement un. Le minimalisme combat ce fléau de jour en jour. S’entourer de l’essentiel, c’est dans ça que réside la vie paisible. Découvrez pourquoi opter pour le minimalisme et les choses qui rendront votre quotidien plus minimaliste.

Qu’est-ce que le minimalisme ?

On entend de plus en plus parler de minimalisme de nos jours, mais qu’est-ce que c’est concrètement. Il y a de cela quelques années, le minimalisme était un peu mal perçu, comme étant une exagération de la vie et une complexification de cette dernière. À présent, ce mode de vie est l’un des plus adoptés au monde.

Le minimalisme consiste à s’entourer uniquement des choses essentielles de la vie, en termes d’objets, de vêtements ou encore de nourriture. En effet, lorsqu’on se dit minimaliste, ça ne peut pas être exclusivement un domaine précis, ça englobe tout votre rythme de vie.

Le but étant de retrouver une vie plus simple, avec les moyens nécessaires et de se débarrasser du superflu. Attention tout de même, devenir minimaliste ne se fait pas en un claquement de doigts ni en un jour, il faut être patient et déterminé. Notre vie s’est beaucoup encombrée et pour la désencombrer, il faudra plusieurs étapes.

Pourquoi opter pour le minimalisme pour une vie plus simple ?

Le minimalisme est encore assez nouveau, certains d’entre nous peuvent encore être réticents à ce sujet. Pour cela, nous allons découvrir quelques raisons valables pour devenir plus minimaliste :

  • Le minimalisme permet de contribuer à l’écologie, en consommant moins et mieux la planète se porte mieux.
  • Le minimalisme diminue le stress psychologique, le fait d’être encombré dans sa maison ou dans son environnement a tendance à susciter de l’anxiété.
  • Être minimaliste, c’est faire de grandes économies en achetant moins.
  • Le fait d’avoir moins d’objets chez soi, ce sera moins de ménage et de choses à nettoyer.
  • Le fait de désencombrer notre maison nous aide à mieux nous organiser et à ne pas perdre nos objets.
  • Moins de gaspillage alimentaire puisque nous consommons mieux et moins.
  • Utiliser des ustensiles de cuisine plus écologiques permettrait d’avoir du matériel qui dure dans le temps, contrairement au silicone encore fortement utilisé.

C’est assez convaincant et tentant de voir les bienfaits du minimalisme sur la vie quotidienne.

Devenir minimalistes en moins de 10 étapes

Pour devenir minimaliste, ce n’est pas bien compliqué, vous pouvez le devenir en quelques étapes seulement.

Un topo de notre vie

La première étape et sans doute la plus importante est de réaliser un état des lieux. Pour cela, on passe pièce par pièce pour voir ce qui s’y trouve. Il est bon de noter si on a la mémoire un peu courte. Cette étape peut prendre plusieurs jours, en effet, durant tant d’années, nous avons accumulé des objets chez nous, pour pouvoir trier tout ça il faudra du temps.

Notre attachement aux objets

Comment devenir minimaliste ?Étape un peu difficile pour beaucoup d’entre nous, en effet, nous avons tendance à beaucoup nous attacher aux objets du quotidien ; souvenir d’une personne, souvenir d’un endroit, bouquin qui nous a fait beaucoup d’effet, vêtement déchiré, mais qu’on aime tant, etc.

Tout comme la première étape, celle-ci peut prendre du temps, en plus de passer pièce par pièce, on doit également juger objet par objet si ce dernier est vraiment utile ou non et si on souhaite le garder ou non.

Se cultiver sur le minimalisme

Quoi de mieux que de lire des livres abordant le minimalisme pour apprendre à bien faire sa transition. Il en existe plusieurs, on peut citer celui de Dominique Loreau « L’art de la simplicité » qui nous apprend beaucoup à ce sujet.

Passer à l’action

Après s’être informé sur le sujet, il est temps qu’on passe à l’action en commençant le désencombrement. Trier pièce par pièce, jeter ce qui est usé ou inutile, donner ce qui est en bon état et pourquoi pas vendre quelques objets et pièces pour vous faire un peu d’argent.

Gérer les moments de rechutes

La dernière étape et certainement la plus difficile ; ne pas succomber à la tentation de racheter et de retrouver son mode de vie d’avant. Évidemment, les premiers mois risquent d’être compliqués et nous devons travailler le mental pour ne pas retomber dans le même engrenage.

 

 

Laisser un commentaire