L’abattage médiatique actuel entourant les technologies de la blockchain et des cryptomonnaies a donné naissance à un nouveau débat : le Bitcoin ou Ethereum ? Avec des volumes de transactions et de capitalisation massifs de cryptomonnaies, les nouveaux dans le domaine se demandent souvent comment choisir entre ces deux monnaies virtuelles. Si c’est également votre cas, considérez cet article comme un guide de débutant pour comprendre ce qu’est la cryptomonnaie, son fonctionnement ainsi que les principales distinctions entre le Bitcoin et l’Ethereum.

Qu’est-ce que la cryptomonnaie ?

La cryptomonnaie est une monnaie numérique qui ne dépend d’aucune institution bancaire ou gouvernementale pour la vérification des transactions. Il s’agit d’un réseau peer-to-peer qui permet à n’importe quel utilisateur d’envoyer et de recevoir des actifs sans contraintes de temps ou de lieu. À l’inverse de l’argent physique transporté et échangé dans le monde réel, les transactions en cryptomonnaie sont sécurisées par cryptographie et sont effectuées uniquement en forme d’entrée numérique dans une base de données appelée la blockchain. Les cryptomonnaies sont stockées dans des portefeuilles numériques.

Comment fonctionne la cryptomonnaie ?

La blockchain est un registre au cœur de l’attrait et des fonctionnalités des monnaies virtuelles. Il s’agit d’un réseau constitué d’un ensemble de blocs connectés en forme de chaînes. Chaque opération effectuée est vérifiée par chaque nœud avant d’être confirmée, ce qui protège le registre des falsifications. À l’ajout de chaque bloc au sein du registre de la blockchain, la copie du registre est mise à jour systématiquement dans chaque ordinateur.

Qu’est-ce que le Bitcoin et l’Ethereum ?

Le Bitcoin est lancé en 2009 par un développeur ou un groupe de développeurs anonymes dont le nom est Satoshi Nakamoto. Les paiements en Bitcoin sont sécurisés par cryptographie, ce qui permet de garder l’identité des personnes confidentielle.
En raison de sa forte popularité et sa croissance remarquable sur le marché, de nombreuses personnes, estimant que son prix sera nettement plus élevé dans les prochaines années, voire les prochains mois, l’utilisent comme moyen d’investissement.
L’Ethereum est la deuxième crypto-monnaie la plus populaire dans le monde, elle a été créée en 2015 par Vitalick Buterin. L’Ethereum fonctionne comme le Bitcoin et est échangé par des transactions peer-to-peer. Une des fonctionnalités les plus prisées de cette cryptomonnaie est la possibilité de créer des contrats intelligents.

Btc vs Ethereum

Quelles sont les différences entre le Bitcoin et l’Ethereum ?

Il existe une variété de facteurs pour comparer le Bitcoin et l’Ethereum. Pour simplifier, les utilisateurs s’appuient sur les éléments suivants :

  • L’année de création.
  • La domination du marché.
  • Le mécanisme de consensus.
  • L’approvisionnement maximum.
  • Le temps de blocage.

Le Bitcoin compte actuellement près de 18 millions d’actifs et l’Ethereum environ 118 millions d’actifs, mais le Bitcoin compte près de 780 milliards de dollars en capitalisation boursière, tandis que l’Ethereum n’est qu’à 368 milliards de dollars.
Le nombre de transactions pour la première cryptomonnaie est autour des 260 000, tandis que pour la deuxième, l’effectif de transaction et d’approximativement 1,2 million. Une autre différence majeure entre le Bitcoin et l’Ethereum réside dans le mécanisme de consensus que chacune des monnaies utilise pour la génération de chaînes de blocs. Un mécanisme de consensus désigne le type d’algorithme utilisé pour l’exécution de la blockchain. Son objectif premier est de résoudre des problèmes informatiques dénommés « double dépense ».

Le Bitcoin utilise comme mécanisme de consensus la preuve de travail qui nécessite des validateurs pour la résolution de problèmes mathématiques complexes. Ceux-ci sont en concurrence pour être choisis pour la validation des nouveaux lots de transactions et leur ajout au registre de la blockchain, gagnant ainsi un montant supplémentaire de cryptos. Le mécanisme de consensus de l’Ethereum est la preuve de participation obligeant les validateurs à jalonner leurs avoirs cryptographiques pour le gain de la place de validation des transactions et les ajouter au registre de la blockchain.

 

 

Laisser un commentaire